Skip to Main content Skip to Navigation

Étude des pratiques de la décroissance de la corticothérapie dans l’artérite à cellules géantes sur un centre hospitalo-universitaire et identification des freins à l’application des recommandations du GEFA et du PNDS

Résumé : BUTS DE L’ÉTUDE : Explorer l’applicabilité de la décroissance de la corticothérapie selon les recommandations du GEFA et du PNDS et évaluer l’impact de l’application des recommandations sur la dose cumulée de corticoïdes, les freins à la décroissance de la corticothérapie et la survenue d’effets secondaires. MATÉRIELS ET MÉTHODES : Il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique. Nous avons inclus les patients suivis pour une ACG dans le service de médecine interne du CHU Gabriel Montpied. Les patients ont été sélectionnés selon les critères de l’ACR ou les critères élaborés par le GEFA. Les patients ont été distribués en deux groupes, le premier avant et le deuxième après la publication des recommandations du GEFA en janvier 2016. RÉSULTATS : 110 patients ont été inclus. 79 patients ont été classés dans le groupe 1 et 31 dans le groupe 2. Les cibles de 7.5-10 mg/j à M6 et 5 mg/j à M12 de corticoïdes étaient significativement plus atteintes dans le groupe 2. La même tendance était observée à M3. L’interruption de la corticothérapie entre M18 et M24 était obtenue pour 42% des malades, dont 41.6% dans le groupe 1. La corticothérapie était arrêtée plus tôt dans le groupe 2 avec une médiane à 18,5 mois contre 23 mois dans le groupe 1. Parmi les patients ayant pu arrêter la corticothérapie (n=69), les rechutes étaient associées à un arrêt plus tardif de la corticothérapie à M38 [28 ; 67] contre M20 [17; 24] (p<0.001). Les patients ayant pu arrêter leur corticothérapie à 18 mois n’ont pas présenté de rechute. Le taux de récidive n’était pas augmenté chez ces patients comparés à ceux qui obtenaient un arrêt plus tardif (18.5% vs. 35.8%, p=0.20). Une ostéoporose fracturaire était plus fréquente dans le groupe 1 (21.5% vs. 3.2%, p=0.02). CONCLUSION : Suite à la publication des recommandations du GEFA la décroissance de la corticothérapie a été plus rapide avec une durée médiane de 18,5 mois à 2 ans de suivi. Les rechutes et les récidives représentent des freins à la décroissance de la corticothérapie.
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02491919
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Wednesday, February 26, 2020 - 2:45:57 PM
Last modification on : Thursday, February 27, 2020 - 1:56:07 AM

File

TOLLIS Ester.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02491919, version 1

Collections

Citation

Ester Tollis. Étude des pratiques de la décroissance de la corticothérapie dans l’artérite à cellules géantes sur un centre hospitalo-universitaire et identification des freins à l’application des recommandations du GEFA et du PNDS. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02491919⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

5