The implication of human capital on performance and competitive advantage of companies - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

The implication of human capital on performance and competitive advantage of companies

L'implication et la valorisation du capital humain comme facteur de performance et d'avantage concurrentiel des entreprises

(1)
1

Abstract

Since the seminal work of Gary Becker and Theodore Schultz in the 1960s, the concept of human capital is still of great interest in academia. It is widely held that human capital is a source of value creation for individuals, firms and nations. At firm level, the concept of human capital deals with both internal production issues and those related to corporate governance. The aim of this thesis is to analyze the involvement of human capital on corporate performance and competitive advantage. We develop two essential dimensions that constitute the two parts of this thesis.In the first part, we examine the effects of human capital involvement on performance and competitive advantage in the banking sector. The chapter 1 examines the strategic challenges of human capital in the banking sector and reviews the empirical literature on the measurement of human capital. The chapter 2 suggests a measure of specific human capital and tests its impact on the performance and competitiveness of a regional bank branches. The results highlight a positive and significant impact of the specific human capital at individual level and at branch level as well as on the competitive advantage of branches.In the second part, we focus on employee ownership as mechanism by which the firm-specific human capital development process can be stimulated and protected. The chapter 3 analyzes the role of human capital intensity and governance factors in the implementation and progression of employee ownership in a sample of French companies listed over the period 2000-2014. The results showed that firms that are intensive in human capital have a higher probability of the implementation of employee ownership scheme. The results also showed the impact of governance factors, in particular, related to entrenchment mechanism on the development of employee ownership. The chapter 4 analyzed the impact of "significant" employee ownership, i.e. the impact of major number of employee presence in the capital. The econometric results revealed a negative effect of significant employee ownership on the economic performance of companies; this effect is reinforced by the presence of employee directors in the board.
Depuis les travaux précurseurs de Gary Becker et de Théodore Schultz dans les années 1960, le concept de capital humain suscite encore aujourd’hui beaucoup d’intérêt dans la recherche académique. Il est largement entendu que le capital humain est une source de création de valeur pour les individus, les entreprises et les sociétés. Au niveau de l’entreprise, le concept de capital humain traite à la fois des questions liées à la production interne et à celles relatives à la gouvernance des entreprises. L’objectif de ce travail doctoral est d’analyser l’implication et la valorisation du capital humain comme facteur de performance et d’avantage concurrentiel des entreprises. Pour ce faire, nous développons deux dimensions essentielles qui constituent les deux parties de ce travail doctoral. Dans la première partie, nous examinons les effets de la valorisation du capital humain dans la performance et l’avantage concurrentiel dans le secteur bancaire. Le chapitre1 présente les différents enjeux stratégiques du capital humain dans le secteur bancaire et fait une revue de littérature empirique sur la mesure du capital humain. Le chapitre 2 propose une mesure du capital humain spécifique et étudie son impact sur la performance/compétitivité des agences d’une banque régionale. Les résultats économétriques mettent en évidence un impact positif et significatif du capital humain spécifique sur la performance individuelle (salariés) et collective (agences bancaires) ainsi que sur l’avantage concurrentiel des agences.Dans la deuxième partie, nous nous intéressons à la protection et la durabilité du capital humain via les mécanismes d’épargne salariale déployés dans les entreprises. Le chapitre 3 analyse le rôle de l’intensité en capital humain et des facteurs de gouvernance dans la mise en place et la progression des mécanismes d’actionnariat salarié au sein d’un échantillon d’entreprises françaises cotées sur la période 2000-2014. Les résultats ont mis en évidence que les entreprises intensives en capital humain avaient une probabilité plus élevée de mettre en place un mécanisme d’actionnariat salarié. Les résultats ont également montré l’impact de certains facteurs de gouvernance liés notamment à l’enracinement des dirigeants comme déterminants du niveau d’actionnariat salarié. Le chapitre 4 a analysé l’impact d’un actionnariat salarié « significatif » c’est-à-dire l’incidence d’une présence majeure voire majoritaire des salariés dans le capital. Les résultats économétriques ont mis en évidence un effet négatif de l’actionnariat salarié significatif sur la performance économique des entreprises ; cet effet est renforcé par la présence d’administrateurs salariés dans les instances de gouvernance.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018_TOE_Siessima_Djibril.pdf (2.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03623319 , version 1 (29-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03623319 , version 1

Cite

Siessima Djibril Toe. L'implication et la valorisation du capital humain comme facteur de performance et d'avantage concurrentiel des entreprises. Gestion et management. CleRMa - Clermont Recherche Management, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03623319⟩
73 View
259 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More