HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Pères défaillants et filles sacrifiées : la mise en cause du modèle familial bourgeois dans la tragédie bourgeoise de la seconde moitié du XVIII e siècle et le théâtre populaire viennois de la première moitié du XIX e siècle

Résumé : Dans la seconde moitié du XVIII e siècle apparaît un nouveau modèle familial, incarné par la bourgeoisie cultivée 1 , qui se caractérise par la valorisation des liens affectifs entre membres de la famille, la séparation entre sphères publique et privée, monde du travail et vie de famille 2 , et la distinction stricte entre les domaines et fonctions spécifiques de l'homme et de la femme, légitimée par l'idée de qualités innées. L'importance des liens affectifs ne modifie cependant pas les rapports de pouvoir : le système de valeurs patriarcal et l'hégémonie du père demeurent inchangés, même si les relations entre les membres de la famille, les méthodes d'éducation, l'exercice de l'autorité et les moyens de sanction évoluent. Le père est le garant de l'ordre familial, le protecteur de la famille et de ses valeurs, devoir qu'il accomplit avec un mélange d'autorité et de bienveillance ; la femme s'occupe des enfants et du foyer : priment le lien affectif et une éducation qui vise à inculquer aux enfants les valeurs bourgeoises. Ce modèle s'étend dans la première moitié du XIX e siècle à l'ensemble de la bourgeoisie et est adopté par une partie de la noblesse, tout au moins dans l'image qu'elle veut donner d'elle. Les tendances progressistes du romantisme-concernant la place des femmes en particulier-sont abandonnées et l'ordre patriarcal de la famille est réaffirmé. En cette période de changements et d'instabilité économique, la famille représente pour la bourgeoisie un refuge, un espace d'intimité, d'harmonie et de stabilité. La représentation de la famille et des relations entre parents et enfants-père et fille en particulier-, occupe une place centrale dans la tragédie bourgeoise allemande de la seconde moitié du XVIII e siècle et le théâtre populaire viennois de la première moitié du XIX e siècle 3. Nous nous intéresserons au traitement de l'idéal familial bourgeois dans les pièces : se contentent-elles de transmettre ce modèle ou adoptent-elles une position critique ? Nous montrerons que la relation entre père et fille est particulièrement révélatrice-dans le registre tragique ou comique-des failles et des contradictions du nouveau modèle familial et éducatif bourgeois. Défaillance des pères et sacrifice des filles dans Emilia Galotti (1772) de G. E. Lessing et Intrigue et amour (1784) de F. Schiller La représentation de la famille est un élément constitutif du genre de la tragédie bourgeoise, qui naît en Allemagne dans la seconde moitié du XVIII e siècle. L'action des pièces se déroule pour une part essentielle dans la sphère familiale, privée ; les personnages, aux valeurs et mode de vie bourgeois (même s'ils n'appartiennent pas exclusivement à cette classe sociale 4) sont unis par des liens familiaux et affectifs. 1 L'émergence de ce modèle s'explique par la situation économique et sociale de la bourgeoisie allemande, qui favorise l'apparition d'une conscience de classe. Il concerne la moyenne bourgeoisie. En raison d'un essor industriel tardif, elle se compose principalement en Allemagne non de commerçants et de négociants, mais d'hommes de lettres, de savants et de fonctionnaires. La bourgeoisie cultivée revendique des valeurs propres, transmises par la littérature et par lesquelles elle se distingue de la noblesse. 2 Qui est l'une des conditions de la première caractéristique, puisqu'elle restreint la communauté familiale aux parents et enfants. 3 Nous renvoyons à l'étude approfondie de Ursula Hassel, Familie als Drama. Studien zu einer Thematik im bürgerlichen Trauerspiel, Wiener Volkstheater und kritischen Volksstück, Bielefeld, Aisthesis Verlag, 2002. 4 Comme dans Miss Sara Sampson (1755) de Lessing.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal.uca.fr/hal-03000013
Contributor : Fanny Platelle Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 11, 2020 - 5:46:25 PM
Last modification on : Wednesday, February 24, 2021 - 10:44:05 AM
Long-term archiving on: : Friday, February 12, 2021 - 6:42:23 PM

File

Pères défaillants et filles ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03000013, version 1

Collections

Citation

Fanny Platelle. Pères défaillants et filles sacrifiées : la mise en cause du modèle familial bourgeois dans la tragédie bourgeoise de la seconde moitié du XVIII e siècle et le théâtre populaire viennois de la première moitié du XIX e siècle. Françoise Le Borgne et Fanny Platelle. Les relations familiales entre générations. Dans le théâtre européen (1750-1850), PUBP, p. 171-190, 2014, coll. "Révolutions et Romantismes". ⟨hal-03000013⟩

Share

Metrics

Record views

42

Files downloads

146