« Récits collaboratifs chez Lucien de Samosate : l’exemple du Navire ou les vœux »

Résumé : Communication au colloque, Erzählen im antiken Dialog, Internationale altertumswissenschaftliche Tagung veranstaltet von Peter von Möllendorff (Gießen) und Gernot Michael Müller (Eichstätt), Rauischholzhausen bei Gießen, 21.-23. März 2019 Le dialogue Le navire ou les voeux propose une situation dramatique quelque peu singulière puisque trois des quatre protagonistes se livrent tour à tour à l'évocation de la vie merveilleuse qui pourrait être la leur si leur voeu le plus cher se réalisait. Aussi à côté de récits rétrospectifs motivés ou non par la nécessité d'apporter au lecteur les éléments d'information nécessaires à la compréhension de la situation initiale, le dialogue propose des récits qui sont autant de projections imaginaires d'une vie future idéale. Il s'agira dans cette contribution d'explorer l'articulation des différents types de récits dans ce dialogue mais également d'étudier les particularités du récit « prospectif ». Le personnage-narrateur, au lieu de faire le récit d'événements passés dont il entend se porter garant, évoque en effet un univers de possibles, situation qui exhibe le processus même de la création romanesque. A la différence du rêve qui est un récit déjà constitué (même s'il est tronqué par le réveil), le voeu est un scénario à écrire. La liberté d'invention du narrateur-personnage peut être restreinte par les développements obligés que constituent les lieux communs, tels ceux sur la richesse, mais le dispositif du dialogue se prête à une extension des possibles narratifs par l'intervention des autres personnages dans la construction du récit. Les interlocuteurs du personnage qui se fait narrateur ne sont en effet pas cantonnés au seul rôle d'auditeurs : leurs observations critiques et leurs suggestions peuvent réorienter le scénario, mais ils peuvent également être impliqués comme personnages dans le récit. Dans le cas du second voeu, celui de Samippos, le narrateur personnage joue pour partie la fiction au fur et à mesure qu'il l'improvise et ses interlocuteurs sont engagés à ses côtés pour jouer les rôles secondaires mais aussi inciter à des réécritures ou proposer de nouveaux épisodes. En contrepoint, le personnage de Lycinos vient à la fois rompre ponctuellement l'illusion narrative (et théâtrale parfois), mais aussi déconstruire le récit de son camarade en dénonçant le mirage des bonheurs que son voeu de richesse ou de puissance était sensé lui octroyer. Pour ce faire, Lycinos peut lui-même recourir à une forme de contre-récit. Certaines narrations accumulent par ailleurs les allusions historiques et littéraires, voire parodient certains genres du récit. Les finalités de Lucien dans ce dialogue interrogent et elles sont sans doute plurielles. Le personnage de Lycinos revêt le rôle d'un censeur des vanités humaines et ses propos font échos à des arguments récurrents dans d'autres dialogues de Lucien. On se demandera donc si le récit d'une vie imaginaire est un pur instrument didactique servant la critique des fausses valeurs ou s'il peut interroger dans un rapport ludique avec la tradition littéraire le processus de la création de la fiction narrative et les rôles respectifs du narrateur, du personnage et du lecteur dans celle-ci.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.uca.fr/hal-02375652
Contributor : (celis, Ea 4280) Centre de Recherches Sur Les Littératures Et La Sociopoétique <>
Submitted on : Thursday, December 19, 2019 - 3:23:59 PM
Last modification on : Thursday, December 19, 2019 - 3:23:59 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02375652, version 1

Collections

Citation

Anne-Marie Favreau-Linder. « Récits collaboratifs chez Lucien de Samosate : l’exemple du Navire ou les vœux ». Colloque international : « Erzählen im antiken Dialog », (Organisateurs) : Peter von Möllendorf et Gernot Michale Müller, Mar 2019, Université de Giessen, Allemagne. ⟨hal-02375652⟩

Share

Metrics

Record views

23