Les proximités, entre contrainte et libération de l’action : le cas d’EADS - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Economie et institutions Year : 2005

Les proximités, entre contrainte et libération de l’action : le cas d’EADS

(1)
1
Damien Talbot

Abstract

Dans Economie et Institutions, 2005, n°6 et 7, 1er et 2e semestres, pp. 153-180. Résumé L'article propose de procéder à un travail de définition des formes de proximité en adoptant une perspective institutionnaliste. Dans une première partie, nous définissons la proximité institutionnelle comme le fait de se conformer et de partager des institutions, cette proximité contraignant et libérant à la fois l'action individuelle. Suivant la distinction proposée par Commons entre institution et organisation, la proximité organisationnelle est comprise comme une forme particulière de proximité institutionnelle qui articule coordination politique et coordination cognitive. Elle consiste pour des acteurs a priori hétérogènes à intégrer la structure de pouvoir (coordination politique) et à accéder à la mémoire de l'organisation (coordination cognitive). Le rôle ambigu de la proximité géographique est ensuite affirmé. Dans une seconde partie, nous examinons comment le groupe EADS crée en 2000 construit de telles proximités entre ses diverses unités, appartenant il y a encore peu de temps à trois firmes distinctes. Mots clés : institutionnalisme américain, proximité institutionnelle, proximité organisationnelle, proximité géographique, industrie aéronautique, EADS. Abstract This article proposes, in a first part, a definition of several dimensions of proximity by adopting an institutionalist point of view. Conform to and sharing institutions define the institutional proximity, which at the same time constrains and expands individual action. According to the distinction suggested by Commons between institution and organization, organisational proximity is understood as a particular form of institutional proximity which articulates political and cognitive coordinations. Heterogeneous actors who share this organizational proximity must integrate structure of power (political coordination) and can share memory of organization (cognitive coordination). The ambiguous role of the geographical proximity is then stressed. In a second part, we examine how the new firm EADS built such proximities between its units, belonging still little time ago to three distinct firms.
Fichier principal
Vignette du fichier
Preprint Eco et Inst Talbot 2005.pdf (695.72 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02375016 , version 1 (21-11-2019)

Identifiers

Cite

Damien Talbot. Les proximités, entre contrainte et libération de l’action : le cas d’EADS. Economie et institutions, 2005, 6-7, pp.153-180. ⟨10.4000/ei.939⟩. ⟨hal-02375016⟩
28 View
57 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More