HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L’écriture universitaire : une activité sociale et pédagogique qui participe à la construction du réel disciplinaire

Résumé : Aujourd'hui, les étudiants de licence et master dans l'ensemble des filières universitaires doivent se spécialiser dans les écrits de leurs disciplines. Qu'ils soient amenés à travailler les écrits spécialisés dans un champ disciplinaire comme la psychologie, l'information-communication, la géologie, le droit, l'informatique, l'économie internationale, la civilisation, la linguistique, la littérature, ou la rédaction technique, le développement de leur compétence à l'écrit va de pair avec leur spécialisation universitaire et leur devenir disciplinaire et/ou professionnel. L'écriture universitaire, comme activité sociale et pédagogique, participe de manière structurante à la construction et à l'appropriation d'un « réel » disciplinaire par l'étudiant. Sans l'appropriation du réel disciplinaire, il court le risque de moins bien réussir à s'intégrer dans une communauté professionnelle ou voie d'études par la suite. Nous défendons l'idée selon laquelle l'enseignement de l'écriture universitaire peut contribuer à soutenir ce processus. Dans la présente contribution, qui répond au thématique proposé pour la Journée d'étude « Le réel dans les situations de transmission, d'apprentissage et de connaissances », nous entendons par « réel » la cognition partagée, supposée ou avérée, qui permet aux participants appartenant à un même groupe social d'avoir le sentiment de dire, de faire, de voir, de comprendre et de penser la même chose, à propos d'une activité, une situation, une forme (sociale, linguistique, discursive…), un geste, un comportement, une identité, une attitude, une idée, une valeur, une idéologie, une croyance, etc. Pour parvenir au sentiment de partage d'une réalité commune, les participants s'appuient sur leur perception d'un « prototype » (Rosch, 1973) afin de catégoriser leurs expériences sociales de manière similaire (Dressen-Hammouda, 2008 ; Lakoff & Johnson, 1999). L'appartenance à un groupe social présuppose l'accès au, et l'acquisition de son « réel », sa cognition partagée et socialement située (Wenger, 1998). Dans cette contribution, nous mènerons une réflexion sur la façon dont le réel disciplinaire peut être mobilisé dans une pédagogie de l'écrit pour faciliter son appropriation par les étudiants. Dans le cadre de l'enseignement de l'écriture universitaire, nous expliquerons comment la réussite de cette pédagogie repose sur la coordination entre deux faces du réel : celle que nous pouvons 'voir' ou 'toucher'-ses formes explicites (linguistiques, discursives)-, et celle que nous ne pouvons qu'inférer par sa signification implicite ou tacite. Pour répondre à cette problématique, nous avons adopté une démarche pluridisciplinaire.
Complete list of metadata

Cited literature [102 references]  Display  Hide  Download

https://hal.uca.fr/hal-01900852
Contributor : Dacia Dressen-Hammouda Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, February 16, 2019 - 4:50:46 PM
Last modification on : Wednesday, December 8, 2021 - 11:40:03 AM
Long-term archiving on: : Friday, May 17, 2019 - 2:33:45 PM

File

Reel disciplinaire et ecriture...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01900852, version 1

Collections

Citation

Dacia Dressen-Hammouda. L’écriture universitaire : une activité sociale et pédagogique qui participe à la construction du réel disciplinaire. Journée d'étude, « Le réel dans les situations de transmission, d’apprentissage et de connaissance »., Béatrice Drot-Delange, Dacia Dressen-Hammouda, Mar 2018, Clermont-Ferrand, France. ⟨hal-01900852⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

154